Les bonnes

De Jean Genet

Deux sœurs, Claire et Solange, sont au service de « Madame ». Cette maîtresse qu’elles aiment et haïssent, elles l’imitent et l’incarnent lors d’une curieuse cérémonie où chacune joue à son tour « Madame » ou « celle qui aura l’honneur de la tuer ».
S’inspirant d’un fait divers célèbre, la pièce de Jean Genet sème délibérément la confusion dans l’esprit du spectateur.
Tout n’est que faux-semblant dans un huis clos où les identités se brouillent en de vertigineux jeux de miroir. Sommes-nous réellement ce que nous croyons être ? Quels rôles jouons-nous ?
Le spectacle se présente comme un rituel bouffon, un peu vaudou. Sous une apparence faussement naïve, faisant appel au jeu de masque et au théâtre d’objets, il pose une question fondamentale : quelles sont les oppressions desquelles nous devons nous débarrasser pour nous réapproprier notre vie et notre liberté ?