Mai et Ami : anagramme parfaite !

Le mois de mai commence bien souvent par un poème, peut-être parce que l’éclat du printemps est propice à l’éveil des sens, à l’amour et la passion comme dans « Victoire Nue » ou « L’incroyable histoire de Machin et Machine » ou « Sida venture »…

Et puis le mois de mai, mois du muguet dont les clochettes sonnent les prémices de l’été, ne peut que raviver les souvenirs de l’enfance, colorés d’aventures et de rêves insensés, c’est justement le propos du spectacle « Alive » où le héros s’est inventé un ami imaginaire pour combler sa solitude.

Il existe aussi le véritable ami, le seul, fidèle et sage comme celui né sous la plume d’Eric Durnez, « Le dernier ami ». C’est ce compagnon loyal, un peu perdu, un peu vagabond, complice et toujours à l’écoute qui clôturera la saison.

C’est toujours bien de finir Mai avec un Ami !


Dernières nouvelles