Février, c’est le plus petit mois de l’année mais c’est aussi le plus touffu !

René Bizac et John Dobrynine fêtent un Noël tardif et tragiquement comique autour d’un « Sapin en plastique ».
L’avantage avec le plastique c’est que ça ne fane pas, Noël sera tout de même bien décalé et la veillée s’annonce épique et débridée.

Aux Riches-Claires, en plus d’être dense, février sera danse !
Nono Battesti nous dévoile sa dernière création « Trance » : une invitation au voyage à travers notre quotidien où musique, danse et chant exaltent le désir de rencontrer l’autre, le vivre ensemble.

« Le vieux Juif blonde » d’Amanda Sthers donnera à ce mois une jouissive saveur vitriolée et juste avant le carnaval, c’est « L’orkestre » qui terminera le bal !
Une co-mélodie sans tambour ni trompette mais avec flon-flons, guitares et batterie !
C’est sûr, en février le bonhomme hiver va swinguer !

Nous devrions aller vivre dans un pays où ils ne laissent pas entrer les étrangers ! Jean-Claude Grumberg in « Moi, je crois pas »

Eric De Staercke, pour l’équipe des Riches-Claires


Dernières nouvelles