Épidermique

D'après "Parce que les tatouages sont notre histoire" d'Héloïse Guay de Bellissen | Adaptation Sophie Jallet

À l’ère du jetable, de l’éphémère; à une époque où il est commun de changer régulièrement de travail, de partenaire, de lieu de vie; où, semble-t-il, rien ne se fixe, le tatouage, lui, s’impose à vie.

Héloïse Guay de Bellissen, dans son livre « Parce que les tatouages sont notre histoire », part d’histoires ancestrales liées au marquage de la peau et de récits entendus dans le salon de tatouage de son mari.

Après avoir pris le parti d’adapter ce livre, Sophie Jallet a été forcée de se demander ce qui l’a poussée à se tatouer le corps et ce qui la relie à toutes ces histoires d’inconnus ?

Un seul mot lui est apparu : la mémoire.