Vinci avait raison

Roland Topor

Les Moreau et les Boulin se réunissent pour un dîner à la campagne qui s’annonce délicieux. Sauf que les toilettes sont bouchées, il faut déranger les voisins. Au moment de passer à table, c’est le choc : un caca gît sur la nappe.

Et il n’y en a pas qu’un seul !

Alain et Guy sont de la police, et usent des meilleures méthodes pour déjouer le coupable.

Qui donc se permet de chier dans toute la maison ? Leurs épouses ? Le fils attardé ? La bonne ?

Une chose est sûre : l’ennemi est à l’intérieur.

L’avis de la presse.

« Maxime Pistorio réussit, sans édulcorer le texte, à en faire une pièce drôle, cocasse et acerbe, pied-de-nez à une frange de la société engoncée dans ses convenances bourgeoises et moralisatrices. Usant des ressorts du vaudeville, Vinci avait raison est servi par une truculente brochette de comédiens, qui, tous, jouent le jeu à fond, sans verser dans l’hystérie. »

La Libre Belgique


« Une audace payante… En nous proposant cette farce mordante, ils lancent un pavé dans la mare du politiquement correct, qui engourdit la société actuelle. (…) Dans sa mise en scène fort dynamique, Maxime Pistorio s’est efforcé d’atténuer certaines longueurs (du texte de Topor, ndlr) et de privilégier la satire de la bourgeoisie. […] Avec un sérieux irrésistible. Très complémentaires, les six comédiens nous embarquent dans un spectacle impertinent et fort divertissant. »

Demandez le Programme