Pierre Vervloesem tire ce qu’il y a de meilleur du “compromis à la belge” : l’aspect expérimental des thèmes Jazz, la rythmique folle et énergique de la crème du Rock, …