Il est mort le théâtre ?

1 février 2018 | Sans m'en apercevoir

Pas aux Riches-Claires en tous cas !

Les scènes partent de situations courantes gonflées par l’absurde, irriguées par le non-dit, musclées par l’énergie théâtrale des comédiens. L’inventivité poétique des deux compères fera adroitement éclater ces situations banales, comme bulles de savon, les unes après les autres, ils vont tirer sur tous les dysfonctionnements du monde et feront mouche… Art et Lettres
Image

Dans une scénographie simple et ludique, deux comédiens se vêtent et se dévêtent au sens propre comme au figuré. Ils passent tour à tour le costume de comédiens, d’un coiffeur et de son client, d’un couple d’amis au Musée, etc.

On sourit à leurs facéties, on est pris d’un rire libérateur quand le duo secoue les idées reçues et quand il décape, grâce à la plume acérée de Ribes, la normalité trop normale. Par-dessus tout cela, le spectacle est saupoudré de bulles musicales  vintage.

Des chansons des 70’s qui nous émeuvent par leur naïveté et que le duo s’amuse à interpréter avec humour mais sans sourciller…