Bizarre, vous avez dit bizarre ?

18 septembre 2018 | Caméléon, Divers

Image

Caméléon : nom masc. Reptile saurien insectivore de la famille des chamaeléonidés vivant en Afrique, à Madagascar et en Asie du Sud-Ouest, qui a la propriété de changer de couleur. Empr. au lat. chamaeleon (Sénèque ds TLL s.v., 986, 33) empr. lui-même au gr. χ α μ α ι λ ε ́ ω ν (Aristote ds Liddell-Scott), littéralement «lion qui se traine à terre».

En gros, le caméléon est un sympathique lézard qui change de couleur. Mais est-ce là sa seule bizarrerie ? Outre son « homocronie active », on vous présente quelques caractéristiques étranges de la bestiole que vous pourrez placer judicieusement lors de vos soirées mondaines. Idéal pour briller en société !

1 | Je me camoufle pas, j’m’explique !

Brisons un mythe ! Le changement de couleur du caméléon n’est pas une technique de camouflage. L’animal change en fait radicalement de couleur selon ses humeurs, en réponse à un pic de stress ou pendant la période de reproduction, ce qui fait de lui le pire menteur du règne animal…

2 | Chacun chez soi

Les yeux du caméléon sont indépendants. Ce qui veut dire que son oeil gauche peut repérer une proie d’un côté, tandis que, de l’autre, le droit surveille un mâle concurrent s’avançant un peu trop loin sur son territoire ; ou l’inverse. Pratique, mais attention aux migraines !

3 | Serre m’en cinq !

Pour garantir sa stabilité dans les arbres, les doigts des pattes du caméléon se sont, au fil de l’évolution, soudés les uns aux autre, formant une pince pouvant s’agripper fermement aux branches.

4 | Viens voir maman !

Comme il ne peut pas courir sur les branches, et que l’immobilité est sa position favorite, le caméléon s’est doté d’une langue démesurée pouvant atteindre la taille de son corps et munie, à son extrémité, d’une sorte de ventouse, lui permettant d’attraper ses proies à distance. Pour les plus gros d’entre eux, cet appendice buccal leur permet de chasser des animaux de la taille d’un petit rongeur !